Le CrocoDeal du moment : -43%
Braun Tondeuse À Barbe BT3041
Voir le deal
28.59 €

Tymora

Aller en bas

Tymora Empty Tymora

Message par Bombee le Sam 9 Mai - 13:54

Tymora Tymora


Tymora: Dame Chance, la Dame Qui Sourit, Notre Dame Enjouée

Déesse intermédiaire

Symbole: pièce d'argent marquée du visage de Tymora et entourée de trèfles

Plan natif: Eau brillante

Alignement: chaotique bon

Attributions: bonne fortune, compétence, victoire, aventuriers

Adorateurs roublards, parieurs, aventuriers, Ménestrels, halfelins pied-léger

Alignement des prêtres: CB, CN, NB

Arme de prédilection: une pièce tournoyante (shuriken)


Tymora (ti-mor-a), la gracieuse, amicale et douce déesse de la bonne fortune doit son immense popularité à deux facteurs. Premièrement, comme elle contrôle les découvertes heureuses et la réussite de justesse, elle jouit d’un grand prestige auprès des aventuriers de tous poils qui lui rendent grâce dans l’espoir de gains fabuleux et d’améliorer leurs chances de survie. C’est pendant le Temps des Troubles que le culte de Tymora connut son plus grand succès, lorsque celle-ci vint parmi ses adorateurs et installa une échoppe dans le temple appelé la Maison de la dame. Tandis que tout Faerûn subissait les affres d’une magie déchaînée, Tymora offrait un havre de stabilité et l’assurance qu’il existait encore une divinité qui prenne soins des mortels. La possibilité offerte aux croyants de pouvoir la rencontrer en personne, en échange d’une substantielle obole au culte, eut pour effet de grossir considérablement les rangs de son clergé et de ses fidèles.


Les gens du peuple qui ne se prennent pas trop au sérieux voient les adorateurs de Tymora comme d’ardents défenseurs de l’aventure et de la joie de vivre. La doctrine prêchée par le clergé exhorte les adorateurs à tenter leur chance en toutes circonstances plutôt que d’attendre à ne rien faire. En général, les adorateurs de Tymora ont en commun un goût certain de la vie et la calme assurance que la déesse veillera à leur assurer une longue et fructueuse existence. Pour les halfelins, Tymora est l’une des filles de Yondalla, et le fait que son culte soit si répandu chez les peuples humains n’est pour eux qu’une démonstration supplémentaire de l’humeur blagueuse de la déesse.


Les prêtres de Tymora, que l’on surnomme parfois « porte-bonheur » prient le matin pour leurs sorts. Les croyants se saluent en se donnant l’accolade tout en portant la main à leur symbole sacré. Le clergé ne reconnait aucun rite officiel, les règles variant librement d’un temple à l’autre. La plupart des prêtres de Tymora se multiclassent en bardes ou roublards, mais toutes les classes sont admises. Certains deviennent auspiciens.


Histoire/relations. Avant le Cataclysme de l’Aube, bonne et mauvaise fortune étaient sous le contrôle d’une seule et même divinité, Tyché. Capable de provoquer les calamités comme la paix, Tyché était une divinité fantasque, guidée par ses humeurs et incapable d’accorder plus de quelques instants d’attention à autre chose qu’elle-même. Le hasard faisant bien les choses, elle se trouva impliquée par amour dans la guerre que se livrèrent les dieux, lorsque Lathandre entreprit de réformer le panthéon selon ses propres conceptions. Tyché trouva que décidément son amant était devenu bien sérieux et, se détournant de lui, elle donna au Seigneur de l’Aube le baiser de la malchance, l’abandonnant à son destin.


Au cours d’une de ses pérégrinations, elle vit une magnifique rose qu’elle s’empressa de vouloir cueillir. Bizarrement, la fleur refusa de se laisser cueillir, aussi Tyché la maudit-elle. La rose tomba sur le sol, la tige brisée. Ayant déjà oublié l’incident, Tyché plaça la fleur dans ses cheveux et poursuivit sa route, inconsciente du danger qui la menaçait. La rose était en effet un des aspects de Moander, le dieu de la putréfaction. Moander eut tôt fait de corrompre la déesse, absorbant avidement sa force vitale et la desséchant de l’intérieur. A son retour, la déesse oublieuse alla retrouver ses amis, Lathandre et Séluné, qui étaient accompagnés d’Azouth, prévenu des agissements de Moander par la consultation du Tesseract pâle. Avant que la créature répugnante qu’était devenue Tyché puisse saluer ses amis, Séluné la frappa d’une boule de lumière purificatrice. L’enveloppe de Tyché se fendit en deux instantanément et il en émergea une nouvelle divinité.


D’abord parut une copie presque conforme de Tyché, quoi que plus petite, qui contempla les trois dieux, avec sur le visage, un air de perplexité confuse, comme si elle les reconnaissait vaguement sans les avoir jamais rencontrés. La grande et belle Beshaba fut la seconde à apparaître. Il s’en suivit une brève mais violente bataille au cours de laquelle les deux aspects du bien et du mal de la déesse déchue se seraient entre-tués sans l’intervention d’Azouth, Lathandre et Séluné. Beshaba maudit les quatre dieux, les traitant de meurtriers indignes de sa présence. Jurant de poursuivre de sa colère leurs adorateurs pour l’éternité, Dame Malchance quitta les lieux dans un torrent de fumée âcre et de grossièretés. La toute jeune Tymora répondit par un simple haussement d’épaules et un léger froncement de sourcils.


L’affrontement entre Tymora et Beshaba commencé ce jour-là n’a jamais cessé depuis. Beshaba a à cœur de détruire son ennemie. En ce qui la concerne, Tymora cherche à empêcher les déprédations causées par Dame Malchance et à la punir de temps à autre d’une humiliation bien choisie.


S’il est excessif de décrire Tymora comme cruelle, elle aime les farces et en particulier jouer des tours ou plaisanter les dieux les plus austères, tels Tyr ou Heaum afin de leur instiller une once de sens de l’humour. Elle a non seulement hérité de toutes les qualités de Tyché, mais aussi de sa légèreté en amour. Elle a séduit nombre de dieux et de mortels, sans jamais s’attacher plus d’un an ou deux. C’est avec le dieu Halfelin Brandobaris qu’elle partage son aventure la plus durable, sans doute parce que comme elle, il prise par-dessus tout l’audace et la paillardise.


Dogme. Il faut se montrer hardi, car la hardiesse est la vie. Un cœur brave et intrépide suffit neuf fois sur dix à vaincre les plans les mieux conçus. Placez-vous entre les mains de la providence et croyez en votre propre chance. Soyez votre propre maître, montrant ainsi par votre bonne ou mauvaise fortune votre confiance en dame Chance. Poursuivez des buts qui vous sont propres et la Dame vous y aidera. Sans but ni méthode, vous connaîtrez vite l’étreinte de Beshaba, car ceux qui sont dans l’errance sont à la merci de la malchance qui ne connait pas de pitié.


Clergé et temples. Les prêtres de Tymora prisent particulièrement la gaieté et la spontanéité, marque des intrépides et source de réussite. Les temples servent de gîtes d’étapes aux bandes d’aventuriers qui sont quasiment sûres de trouver eau bénite et potions de soins. Certaines églises vont plus loin en offrant en sous-main une aide poussée aux plus intrépides des aventuriers afin de « prouver » la valeur de la doctrine de Tymora. Lorsque ces aventuriers reviennent de leur exploration de tombes hantées ou de donjons mortels, il est alors facile aux prêtres de louer Tymora pour leur succès et les richesses qu’ils ramènent. Lorsqu’il arrive que les aventuriers finissent dévorés par un mur de tentacules vivantes ou dans une sphère d’annihilation dissimulée dans un bas relief de figures démoniaques, les prêtres se montrent alors curieusement peu diserts.


Chaque temple de Tymora est une structure autonome, dotée de sa hiérarchie propre et de sa doctrine, qui se résume le plus souvent aux caprices du grand prêtre ou de la grande prêtresse et à une série de croyances et de coutumes. Cette tradition de longue date est aujourd’hui battue en brèche par Daramos Lauthyr, grand prêtre de la Maison de la Dame d’Arabel, qui se verrait bien dans le rôle du pontife unifiant le culte en le plaçant sous son propre contrôle.
Bombee
Bombee
Animateur
Animateur

Messages : 510
Date d'inscription : 06/05/2009
Age : 55
Localisation : Sous un petit rocher

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum